Je dessine le temps qui passe, l'instant d'avant et celui d'après.

Et que faire du présent ?

Sénèque nous suggère de nous détacher de toutes ces choses sur lesquelles nous n'avons de prise.

Je dessine alors ces choses.

Je dessine ce temps qui passe.

Et je suis joyeux à l'idée du temps qui va.

 

Dessiner le cycle du temps, c'est en faire l'expérience.

C'est l'accepter et en rendre compte à l'autre.

Je rentre alors dans une sorte de méditation dictée par le silence ou une musique qui se répète.

 

Je crois qu'il est important de faire l'expérience de la solitude et du silence.

Il faut faire l'expérience de soi pour se libérer.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
Guillaume
Thunis